Chaque année, des millions de passagers dans le monde subissent des perturbations de leur vol. Peu d’entre eux savent qu’un règlement européen et la convention de Montréal prévoient une indemnisation de ce préjudice.

Et, il ne faut pas compter sur les compagnies aériennes pour améliorer l’information dans ce domaine ou leur processus de traitement des réclamations !

Société spécialisée, AirHelp assiste les clients lésés pour faire valoir leur droit et obtenir une indemnisation parfois conséquente. Présentation d’une société et de son service en ligne très utile aux utilisateurs réguliers ou non du transport aérien.

AirHelp : assister les ayants droit à indemnité

Très logiquement l’aventure AirHelp débute par un vol perturbé !

Passionné de ski de randonnée nordique et de Kite-Surf, Henrik Zillmer passe beaucoup de temps en avion.

Ses déboires lui font prendre conscience des difficultés imposées aux passagers pour faire valoir leur droit à indemnisation.

Ce véritable sérial entrepreneur à l’idée de développer une société spécialisée dans l’assistance aux passagers lésés par les compagnies aériennes.

Henri Zillmer s’associe à Nicolas Michaelsen et Greg Roodt et lance AirHelp en janvier 2013. La startup s’adresse à un public conséquent : ce ne sont pas moins de 900 millions passagers qui sont, chaque année, victimes de perturbations de leur vol au départ ou à l’arrivée d’un pays de l’Union européenne et dans le monde.

Concrètement, le cœur d’activité de cette société en Europe s’appuie sur le règlement européen n°261/2004 qui définit des règles communes pour tous les états membres en matière d’indemnisation des voyageurs en cas de refus d’embarquement, d’annulation de leur vol ou de retard important au décollage ou à l’arrivée. La société se donne aussi pour objectif de sensibiliser les voyageurs européens à leurs droits et de défendre ceux-ci lorsqu’ils sont menacés.

L’idée a rapidement séduit les investisseurs. Intégrée par l’incubateur Y Combinator de la Silicon Valley, AirHelp a pu croitre vite et bien.

Business angel averti, Poul Oddershed a immédiatement perçu son potentiel. Sa contribution financière a permis le développement des logiciels et calculateurs indispensables à la qualité du service.

Tout va ensuite très vite : Dès mars 2014, AirHelp lance ses services aux États-Unis. En mai de la même année, elle inaugure son scanner de boite e-mail pour faciliter le traitement des dossiers des requérants.

En octobre 2015, l’analyse de son activité permet à AirHelp de publier son premier classement des compagnies aériennes mondiales et des aéroports au regard de leur ponctualité, de l’efficacité de leur service client et de la qualité de leur service.

Méconnaissance du droit à indemnisation

Le service offert par AirHelp est d’autant plus judicieux que la très grande majorité des passagers européens ignorent totalement leurs droits.

En juillet 2019, Chrystel Erotokritou, juriste d’AirHelp, estime devant la presse française que seulement deux passagers français sur dix sont informés des possibilités d’indemnisation !

Un constat à mettre en parallèle avec les taux de vols perturbés importants relevés dans les aéroports français : 24 % à Roissy-Charles-de-Gaulle, 21 % à Marseille-Provence ou 10 % à Nice-Côte-d’Azur !

Des sommes très importantes

Les sommes en jeu en Europe sont impressionnantes : on estime à 140 millions d’euros le montant des indemnisations dues chaque année aux passagers français et non réclamées.

230 millions pour les passagers britanniques, 180 millions pour les Allemands et 190 millions pour les Espagnols. Globalement, le surbooking, véritable épée de Damoclès, menace tous les passagers dans le monde.

Cette pratique consiste à vendre plus de places que la capacité réelle de l’avion pour assurer son remplissage maximal malgré les annulations de dernières minutes. Le surbooking occasionne forcément de fréquents refus à l’embarquement.

Cette pratique commerciale douteuse et les annulations de vols représenteraient à elles-seules près de 3 milliards d’eu

ros en indemnisations non réclamées dans le monde selon les calculs d’un avocat spécialisé. Ces montants expliquent le peu d’empressement des compagnies aériennes à mettre en place un traitement simple, rapide et efficace des réclamations de leurs clients victimes d’une perturbation de leur vol.

Déjà 13 millions de passagers secourus

Créée pour faire respecter les droits des passagers du transport aérien, AirHelp a réussi le tour de force d’aider plus de 13 millions de passagers à obtenir une indemnisation suite à un retard, une annulation ou un surbooking depuis 2013.

Au-delà de l’aide directe à indemnisation, AirHelp agit pour faire connaitre et améliorer les droits des passagers partout dans le monde. AirHelp n’hésite par à dénoncer le lobbying des compagnies aériennes auprès des gouvernements ou de la Commission européenne pour amoindrir le droit à indemnisation.

Lorsqu’il n’y a pas d’autres solutions, AirHelp attaque en justice les compagnies aériennes qui refusent de respecter la règlementation en vigueur en matière d’indemnisation de leurs passagers.

Ce sont aujourd’hui 700 spécialistes qui depuis New York (USA) ou Gdansk (Pologne) font fonctionner la plateforme en ligne d’AirHelp. Une expansion fulgurante pour le plus grand bien des usagers du transport aérien dans le monde.

Caractéristiques et fonctionnalités principales

AirHelp propose aujourd’hui une plateforme en ligne simple et efficace. Disponible en 16 langues, elle s’adresse à tous les passagers qui souhaitent être indemnisés sans passer par un long processus de démarches fastidieuses.

Depuis sa création, la société n’a eu de cesse d’investir et de développer les meilleures technologies en termes de traitement de données. Des efforts qui se traduisent par une simplification maximale pour le client.

De fait, la plateforme AirHelp est vraiment très facile à utiliser. Son ergonomie a été pensée pour la rendre accessible à tous y compris aux personnes les moins habituées aux démarches en lignes.

AirHelp : comment ça marche ?

Votre vol a été perturbé ? Il vous suffit de vous connecter sur le site Internet ou l’application pour Smartphone (iOS ou Android) AirHelp et de créer votre compte.

La démarche est totalement gratuite. Vous pourrez ensuite vérifier très simplement votre éligibilité à une indemnisation.

Si vos droits sont confirmés, AirHelp se charge d’obtenir cette dernière et vous la restitue moyennant sa commission d’intermédiaire. Concrètement, votre parcours sur AirHelp commence en cliquant sur le bouton « connaître vos droits ».

La plateforme vous demande les informations liées à votre vol : numéro de vol, destination, raison de votre demande d’indemnisation, adresse mail…

Le calculateur de la plateforme détermine ensuite la recevabilité de votre demande et le montant du dédommagement prévu par la grille d’indemnisation en vigueur et applicable à votre cas.

Ce ci fait, AirHelp se charge des démarches auprès de la compagnie aérienne concernée. Quelque exemple des indemnisations actuellement prévues par le règlement européen CE 261/2004 :

  • 2h de retard ou plus pour tous les vols de 1 500 km ou moins : 250 euros par billet ;
  • 3 h de retard ou plus pour les vols intracommunautaires de plus de 1 500 km : 400 euros par billet ;
  • 3h de retard ou plus pour tous les vols européens extérieurs à l’Union européenne compris entre 1 500 et 3 500 km : 400 euros par billet ;
  • moins de 2h de retard pour tous les vols européens extérieurs à ‘Union européenne de plus de 3 500 km : 300 euros par billet ;
  • en France, les vols vers l’Outremer sont considérés comme intracommunautaires : 400 euros maximums par billet ;
  • aux États-Unis, les passagers victimes de surbooking peuvent être indemnisés : jusqu’à 1350 euros maximum par billet

Nota bene : Ces cas sont donnés à titre d’exemple et ne constituent en aucun cas une liste exhaustive des cas notamment en temps de retard ouvrant droit à indemnisation.

Le versement de l’indemnité, diminuée de la commission due, intervient aussi rapidement que possible. Néanmoins le délai de versement relève du cas par cas, car il dépend directement de la durée de traitement imposée par la compagnie aérienne concernée.

Or celle-ci est très variable d’une compagnie à l’autre. De fait, le délai de versement de votre indemnité varie de quelques semaines à plusieurs mois. Ce versement s’effectue très simplement par virement bancaire à grâce à votre IBAN préalablement fourni à AirHelp.

Pourquoi choisir AirHelp plutôt qu’une autre société d’assistance ?

Précurseur dans le domaine de l’assistance à la récupération d’indemnités et de défense des droits des passagers du transport aérien, AirHelp se distingue par la simplicité de sa plateforme.

L’excellent concept initial a été parfaitement concrétisé par Henrik Zillmer et son équipe.

Aujourd’hui, des alternatives à AirHelp existent et proposent un service similaire. Toutefois, l’analyse des milliers d’avis de clients disponibles en ligne, la facilité d’utilisation, la transparence du traitement des informations et l’assistance en ligne font d’AirHelp la référence en matière de société d’assistance à l’indemnisation du transport aérien.

Ces raisons entrainant la confiance des consommateurs, AirHelp demeure à ce jour leader européen dans son domaine d’activité.

La qualité du département data science d’AirHelp fait toute la différence : sa plateforme est aujourd’hui capable de monitorer tous les vols mondiaux avec une rapidité et une sécurité du résultat sans égales actuellement.

Airhelp : combien ça coûte ?

AirHelp fonctionne selon le principe « No win, no fee » !

Concrètement vous n’êtes facturé que si la démarche d’indemnisation aboutie. Dans le cas contraire, le processus demeure totalement gratuit. Pour ses services d’information, de réclamation et d’intermédiation, AirHelp prélève 35 % (TVA Incluse) du montant versé par la compagnie aérienne au passager lésé et 15 % de plus (TVA Incluse) si le recours à un avocat s’est avéré nécessaire.

Ce taux en apparence élevé ne doit pas faire oublier qu’en agissant seul, vous avez toutes les chances d’être découragé par le processus administratif qui vous sera imposé par la compagnie aérienne.

Sans AirHelp vous vous retrouverez dans la situation du pot de terre contre le pot de fer !

Concrètement face à la complexité de la démarche, l’immense majorité des passagers victimes de la perturbation de leur vol renoncent à faire valoir leur droit.

La société d’Henri Zillmer offre en outre les frais de virement bancaire internationaux ainsi que les frais de transaction perçus par la banque émettrice. Les frais facturés par les banques intermédiaires ou bénéficiaires demeurent quant à eux à la charge du destinataire.

Les avantages d’AirHelp

  • la simplicité de la plateforme et la facilité de transmission des documents ;
  • le sérieux et la fiabilité du traitement de la réclamation ;
  • l’appui d’équipes juridiques dans une trentaine de pays ;
  • l’existence d’une application disponible sur l’Apple Store et Google Play pour initier votre demande d’indemnisation dès l’annonce de la perturbation de votre vol ;
  • l’accessibilité du service partout dans le monde ;
  • la qualité du service client via son système de chat dans votre langue.

Les inconvénients d’AirHelp

  • pas de contact par mail ou par téléphone ;
  • le montant un peu élevé des commissions.

Notre Avis concernant AirHelp : Le Verdict

AirHelp est indiscutablement l’une des meilleures plateformes en ligne pour s’informer sur votre droit à indemnisation et obtenir cette dernière.

Depuis 2013, AirHelp a su démontrer son efficacité. Rien à voir avec certaines agences qui prétendent concurrencer la plateforme d’Henri Zillmer alors qu’elles n’ont d’autres objectifs que de capter vos coordonnées via leur site Web pour revendre votre dossier à une société ou un avocat.

En s’occupant elle-même des démarches de A à Z, AirHelp vous fait gagner du temps et vous épargne beaucoup d’énervement face à la mauvaise volonté affichée de certaines compagnies aériennes.

Selon une estimation des transporteurs, seuls 10 à 15 % des passagers éligibles à une indemnisation font valoir leur droit. AirHelp ouvre la voie à une hausse significative de ce taux : une excellente nouvelle pour les droits des clients du transport aérien !

Quel est votre avis sur cet article ?

Cliquez pour donner une note !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Aucun vote pour le moment

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like